DEROULEMENT D’UNE ANALYSE FENG SHUI


Le Feng Shui est une logique de bien-être :

 
On observe (comment se sent-on lorsqu’on rentre chez soi ? La pièce est-elle claire, en ordre, agréable à vivre ? …)
On prend conscience (quel est le lien entre cet « extérieur » et mon « intérieur », ce que je vis ? où sont les obstacles, dans quelle partie de ma vie ?)
On désengorge, on range, on se simplifie (est ce que je continue à conserver ce qui ne me sert plus et m’embarrasse ? de quoi puis-je me séparer dès aujourd’hui qui me permettra de laisser de l’espace pour de nouvelles situations ?)

1. On observe la maison dans son environnement

Idéalement, la maison est installée comme au creux d’une montagne :
 

tortue-feng-shui

o elle doit avoir un « dossier » qui la protège (soutien) : c’est la tortue noire :

elle représente la protection, la sécurité, le passé, les acquis,

phoenix-feng-shui

 o une vue dégagée : le phoenix :

 ce sont les perpectives, les opportunités, l’avenir,

dragon-feng-shui

  o le dragon vert à sa gauche (légèrement prédominant par rapport au tigre blanc à sa droite) :

 il symbolise le féminin, l’intuition, la créativité,

tigre-blanc-feng-shui

 o le tigre blanc à sa droite :

 principe masculin, force, puissance, agressivité, il doit être maîtrisé par le dragon,

serpent-feng-shui

  o le serpent au centre :

 c’est la sagesse, l’enracinement, l’équilibre et le lien entre tout.

Bien sûr, très peu d’habitations offrent cet équilibre parfait. On va donc « rectifier » les manques et les excès grâce à des éléments réels (une haie, un meuble…) ou symboliques (une tortue en céramique, une représentation de phoenix…).

2. On observe la maison 
 

L’extérieur : est-ce accueillant, la porte d’entrée est-elle visible et dégagée ?…
L’intérieur : on visite chaque pièce et on note les impressions (claire, sombre, encombrée, …).

3. On superpose la grille Lo Shu au plan de la maison


o On passe en revue chaque secteur de vie, on vérifie et on rectifie les manques et les excès.
o On peut stimuler un secteur selon les besoins : par exemple pour le démarrage d’une nouvelle activité ou bien le souhait d’accueillir un enfant…

4. On constate les changements qui s’opèrent dans les jours et les mois qui suivent et on ajuste en fonction.